lundi 23 mars 2009

Le temps c'est chiant

Le temps est une ressource bien trop rare pour qu'on le gache. En ce moment, je n'en ai plus. J'en manquais déjà pour pouvoir concilier mon boulot, mon repos, la musique, et la glande, mais en plus maintenant mon ex m'en réclamme. Et c'est pas juste une heure par-ci par-là, ou une soirée dans la semaine. Non, il lui faut tous mes samedis et dimanches, plusieurs soirs dans la semaine, et si je posais un congé il faudrait que le passe avec elle. heureusement que j'ai pas encore eu le temps d'en poser. C'est assez paradoxal, j'ai pas le temps de faire les demarches qui me permettraient d'en avoir.
Qu'est-ce qu'elle croit? que je chie des pendules? Le week end, j'aspire à un peu de repos bien merité, avec un peu de motivation je fais le menage et je descends les poubelles (ça fait longtemps que j'ai pas trouvé la motivation) si j'ai le courage, il faut faire des lessives (je manque aussi de courage) la vaisselle, les courses (c'est facultatif) et le soir on a envie de sortir.
Resultat des courses, je ne fais rien de mon week end, meme pas le repos.
Je me reveille plus tot le samedi que quand je dois aller bosser puisque le vendredi soir je commence à ronfler une heure apres etre rentré. à peine mon telephone allumé je reçois un appel de mon ex. Je suis faible et je cede, donc je me retrouve à passer tout mon temps chez elle alors que je ne veux pas.
Oui, je sais que je vais avoir du mal à me faire plaindre sur ce coup là, je me fais requisitionner par mon ex pour qu'on passe tout le week end à faire des galipettes et regarder des films pour reprendre notre souffle. Oui, mon chatiment pourrait etre pire, mais j'ai pas toujours envie. Bordel, je ne suis pas qu'une bite. Je suis, aussi, une bite, certes, mais je suis surtout un etre fragile, susceptible qui a besoin de vetements propres pour aller bosser. Je suis un mec qui se fout un peu de tout et sur qui le monde qui l'entoure n'a plus trop prise, à force d'ignorer le monde pour ne plus ressentir la douleur qu'il m'a fait sentir, la merde qui compose ce monde me passe dessus comme de l'eau sur le dos d'un canard.
Je suis un mec qui voudrait qu'on lui foute un peu la paix. Je ne fais rien qui me deplaise. Jamais. Si j'ai faim, je mange, je me fous de l'heure, si j'ai pas faim, je ne vais pas me forcer. Si j'ai envie de pisser je me contrains quand meme à aller à l'endroit indiqué pour ça.
Je vis.
Ma presence sur terre n'est pas importante. Il n'est pas necessaire de 'reussir' sa vie (je deteste cette expression). une vie de merde est tout aussi passionnante que celles qui nous sont dépeintes dans les magazines, voire plus. En une journée il m'arrive plus de trucs bien qu'en une vie de conformiste de mes deux. Je n'ai pas besoin d'avoir mon nom sur l'affiche pour avoir un role à jouer.

Nous vivons dans une serie B, on a un dialoguiste de merde et on joue tous super mal la comedie.

1 commentaire:

Nepheris a dit…

Ha je retrouve le nigel que je connais! Tu m'a manqué mon grand. Sinon pour ton final tu dit "le dialoguiste de merde". Je m'insurge ! Je ne suis pas d'accord. Bon ok je suis le champion des blague foireuse (mais tu est bon aussi sans parler de l'autre moche) Mais il m'arrive et à toi aussi de sortir des phrases qui mériteraient d'etre connu de tous !

ex: "je pense qu'il faut assomer son mec, lui vomir dessus dans la baignoire, et se la taper à deux.... logique quoi ..."

N'est-ce pas beau ? Une pure prose comme on n'en fais plus. Ce n'est pas du dialogue de serie B sa ! c'est du grand art !

:x